Textes Concepts

Maryse Lebreton, 2008

COMMENTAIRE DE L’OUVRAGE  DE CLAUDE PIGOTT : «  LA QUETE DU « DIEU LOGOS » (par 3 psychanalystes) », par Maryse Lebreton, 2008

La compréhension psychanalytique des groupes et des formations collectives est ardue , et ne cesse pas de susciter bien des résistances. C Pigott poursuit son œuvre d’approfondissement de ce champ et nous offre de l’accompagner dans cette « voie nouvelle de compréhension de l’inconscient ».

Sous forme de dialogues, d’échanges entre 3 psychanalystes, ce livre nous permet d’appréhender à quel point certaines pensées, certaines découvertes, ne peuvent émerger que dans la rencontre authentique de plusieurs psychés. Il y a des domaines où l’on ne peut avancer seul, il y a certaines perspectives qui ne peuvent s’ouvrir que dans une approche plurielle. Ici c’est le domaine obscur du fonctionnement groupal, qui est ainsi abordé avec tout le poids des forces défensives qu’il suscite.

L’une des richesses du propos se trouve dans la « double entrée » dont il fait l’objet, à la fois théorique (la réflexion y est dense, les références précises et les analyses rigoureuses) et dans la dimension vécue, par le dialogue qui fait partager au lecteur l’émotion née de l’engagement personnel des 3 protagonistes. La psychanalyse est tout autant héritière de la littérature (Freud s’y réfère fréquemment) que de la démarche scientifiques des psychiatres du XIXème, et dans cette double filiation C.Pigott nous donne, dans une belle écriture, au travers de ce récit « entre personnes de qualité », une histoire où l’essence de la psychanalyse est abordée «naturellement ».

Pour lire la suite, cliquez sur la loupe :
zoom Apsyfa