Texte des jeudis

Danielle Goenaga-Bichel, 2008

MEURTRE EN FAMILLE : UN CAS DE PERVERSION NARCISSIQUE
par Danielle GOENAGA BICHEL UN FAIT DIVERS

Le mardi 11 Septembre 2008 passait sur France 2, dans le cadre de l’émission, « Faites entrer l’accusé » un document relatant l’assassinat par Nadine et son fils Jérôme de Joël B., mari de Nadine et père de Jérôme, boucher de 45 ans apparemment sans histoire.
Mai 2002 : le corps de Joël était retrouvé calciné dans sa voiture, dans un bois, au bord d’une petite route de campagne en Normandie.

UN FONCTIONNEMENT FAMILIAL ETRANGE

Au cours de l’enquête les policiers devaient découvrir un fonctionnement familial très particulier. Joël B. qui travaillait dans la ville voisine racontait qu’il était vétérinaire. Sa femme Nadine qui était conductrice d’ambulance avait pris un amant à qui elle racontait qu’elle était la fille d’une grande famille qui possédait une demeure dont les terres étaient traversées par une rivière.

Elle projeta de lui faire rencontrer sa famille mais ce jour-là le garde chasse du domaine avait appelé l’amant au téléphone pour lui dire qu’il y avait une crue et qu’il était impossible de traverser les terres. Le garde chasse n’était autre que Jérôme, le fils de Nadine, confident de sa mère, prêt à lui obéir en tout.

Le père de Jérôme partait travailler la semaine et revenait le week-end. L’amant venait, quant à lui, la semaine mais devait, sous divers prétextes, s’éloigner les fins de semaine. Il pensait que Nadine était une femme divorcée depuis de nombreuses années. Ce que Jérôme confirmait et il s’apprêtait à l’épouser. Il voulait acheter une superbe villa repérée par Nadine, dont le prix d’achat devait être partagé entre eux par moitié. Jérôme, quant à lui, était inscrit à la faculté de médecine comme étudiant, prétendait-il. En réalité manutentionnaire dans une usine de produits pharmaceutiques, il disait y faire de la recherche médicale.

Pour lire la suite, cliquez sur ce lien :
zoom Apsyfa